Que valent nos données ?

L’importance des données

Beaucoup de gens ne se rendent pas compte à quel point leurs données personnelles sont importantes. Que ce soit dans le but de protection des fraudes, des vols d’identité ou simplement pour continuer d’avoir une vie privée sur internet. Tranquillement les gens se réveillent et voient l’ampleur de ce marché qui se développe de plus en plus rapidement. Au Québec le réveil est assez nouveau, à la suite de la fuite de données de la caisse Desjardins, plus de 4 millions de membres ont eu toutes leurs informations ou en partie volé et revendu sur le marché international. Desjardins a offert une assurance contre la fraude personnelle pendant 10 ans mais ce n’est pas assez pour protéger ses utilisateurs. C’est le bon moment pour prendre des mesures de protection pour vos données et votre vie privée.

Google, Facebook et notre vie privé

De plus, nos données reflètent notre vie privée. Dans le cas des grandes compagnies, Éric Schmidt, dirigeant de Google, affirme que la vie privée n’existe plus. Il continue, en montrant sa position très blanc ou noir, en expliquant si on a quelque chose à cacher, on n’aurait pas dû le faire. Ce mode de pensée fait peur. On peut comprendre que rien n’est caché de Google. Il nous dit vraiment que la vie privée n’existe plus et que les grandes compagnies, comme Google, ont toute l’information sur nous. On peut observer ce phénomène. Par exemple, Google utilise des robots pour lire les courriels envoyés par Gmail. Ils font cela pour cibler une meilleure audience pour des annonceurs. (1)

Dans le cas de Facebook, elle pense que la vie privée existe toujours. Cependant, celle-ci est à redéfinir. Facebook fait aussi la collecte de donnée sur ses utilisateurs. En revanche, dans leur cas, ce sont les utilisateurs qui donnent leurs données. Facebook n’oblige pas les gens à partager leurs photos de voyage, sentiments ou ce qu’on préfère. Au contraire, ce sont les utilisateurs eux-mêmes qui le font. À ce niveau, Facebook ne vient pas s’introduire comme Google dans nos données. Facebook collecte les données que les gens sont prêts à partager. (1)


Encore de l’espoir pour protéger ses données?

Photo d'une touche dossier de données personnelles.

Les gens sont de plus en plus alertes à la collecte de données. Donc, ils commencent à faire plus attention à ce qu’ils mettent sur leur mur Facebook ou ce qu’il Tweet, etc. Les gens cherchent une protection pour leurs données. Une des manières que Facebook utilise pour propager les données consiste de ne pas mettre des réglages fermes en vue du contenu. Alors tout le monde peut « taguer » n’importe qui dans une photo si vos paramètres ne sont pas changés. Depuis quelque temps, Facebook a changé ses paramètres et essaie de laisser plus de choix à l’utilisateur sur leurs données et leur utilisation. (1)

La première chose à faire est de mettre vos informations seulement visibles à vos amis, par la suite aller vérifier si Facebook enregistre vos déplacements et aller voir vos paramètres de confidentialité. Maintenant, on peut aussi supprimer une partie de nos données et des informations enregistrées par l’algorithme sur Google et sur Facebook. Si vous voulez encore plus de protection, les VPN (Virtual Private Network) deviennent encore plus populaires chaque année. Cela permet à l’utilisateur d’accéder à internet en passant par un serveur dans un autre pays. On élimine donc une partie des traces et cela permet d’être plus anonyme sur le net. Si vous avez déjà appliqué toutes ses précautions et que vous voulez encore plus de protection, vous pouvez utiliser le navigateur internet Tor. C’est un réseau qui permet de rester anonyme en tout temps.

La monétisation de données

Les grandes entreprises comme Facebook et Google, ont accès à un grand nombre de données que ce soit celles de leurs utilisateurs, partenaires ou même concurrents. Certaines les exploitent à leur profit afin de générer du revenu. Pour ce faire, ils utilisent plusieurs tactiques tels que faire appel à un Data Broker afin de vendre directement des données, échanger des données entre partenaires profitant aux deux parties ainsi que leurs utilisations pour la création de nouveaux produits et l’augmentation de performances.

De plus, d’autres entreprises de nature publicitaire se servent des données pour optimiser leurs placements publicitaires. Le « Data Monetization » est devenue partie prenante du plan économique des grandes entreprises par son immense rentabilité. Le focus des grands de ce monde tel que Google et Facebook sur ce sujet témoignent de la grande valeur de nos données personnelles d’un point de vue économique. Ce genre de pratique de plus en plus récurrente remet en questionnement les abus pouvant mener à menacer la confidentialité de ses utilisateurs. La protection de nos données personnelles est un grand enjeu et le contrôle de ces dernières est vital pour assurer la protection de nos identités.

Google et Facebook obligés de répondre au questions

https://www.youtube.com/watch?v=fdq50DBv-zM Les grosses compagnies sont obligées de répondre au question du sénat américain concernant les données des utilisateurs.

Article écrit par Antoine Belley, Simon Cormier et Frank Degano

Reférences

(1) Piotet, D. (2011). Comment les réseaux sociaux changent notre vie. Esprit (1940-), (376 (7)), 82-95. Retrieved November 8, 2020, from http://www.jstor.org/stable/24271681

(2) MacFarlane. J. (2019). 4.2 million Desjardins members affected by data breach, credit union now says, Retrieved November 8, 2020, from https://www.cbc.ca/news/canada/montreal/desjardins-data-breach-1.5344216

(3) NBC News. (2020, 28 octobre). Facebook, Twitter, Google CEOs Testify At Senate Hearing | NBC News [Vidéo en ligne]. Récupéré de https://www.youtube.com/watch?v=nEQ0wuf54qM https://www.youtube.com/watch?v=fdq50DBv-zM

(4) Le big data. (b.l.) Data monetization: Tout savoir sur la monétisation des données. Récupérée de https://www.lebigdata.fr/data-monetization-tout-savoir

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

LinkedIn
Share