Myspace: Le réseau social dans l’ombre

L’air du «Web social» bat son plein avec Facebook et Twitter qui gèrent en grande partie les réseaux sociaux. Comment était le monde des réseaux sociaux avant l’apparition des géants d’aujourd’hui? Caché dans l’ombre de ces derniers se retrouve Myspace, un des premiers piliers des réseaux sociaux avant l’arrivée de Facebook.

La création du pilier des réseaux sociaux

Une création « accidentelle », c’est ainsi que Myspace est qualifié par un article de The New York Times. Friendster était un site web sur lequel plusieurs employés de eUniverse, compagnie américaine de marketing sur le web, avaient des comptes. Certains utilisateurs de Friendster étaient insatisfaits par leur expérience puisque le site supprimait constamment les faux comptes. Les «Fakesters» voulait pouvoir être qui ils voulaient être sur le site.  Ainsi, Tom Anderson a vu l’opportunité de créer une plateforme afin que ces gens puissent prendre l’identité qu’ils souhaitaient. Il a apporté l’idée à son patron, Chris DeWolfe et c’est ainsi que Myspace a été créer, dix jours plus tard. Myspace était donc, en premier lieu, un rassemblement des meilleurs aspects de Friendster, mais avec plus de liberté pour les utilisateurs.

Au tout début, seulement les employés de eUniverse utilisaient le réseau. Le premier grand coup de marketing fut de convaincre Tila Tequila, alors sensation web, de quitter Friendster pour Myspace. Puisqu’elle éprouvait des problèmes avec Friendster, elle contacta ses abonnés Friendster et les invita à rejoindre Myspace. Un autre côté de la stratégie pour faire grandir Myspace était l’industrie de la musique. Ainsi, ils ont convaincu des groupes comme Fall Out Boy et My Chemical Romance d’utiliser le réseau.

Le tout fit donc grandir le réseau social rapidement. En 2004, on pouvait y compter 5 millions d’utilisateurs.  En juillet 2007, il était le site internet le plus populaire des États-Unis devant Google et Yahoo Mail. Pendant ce temps, News Corporation a acheté Myspace pour 580 millions de dollars, un achat considéré comme un bon investissement à l’époque.

Arrivée de Facebook

Le règne de Myspace se termina en avril 2008, lorsque Facebook le dépassa dans le classement Alexa. On remet plusieurs facteurs en cause lorsque se questionne sur ce déclin : Pourquoi Facebook et Twitter sont devenus plus populaires que Myspace? Celui qui revient le plus est la question de l’identité. eUniverse a créé Myspace dans l’idée que les gens puissent être anonymes. Facebook, quant à lui, a encouragé les gens à utiliser leur vraie identité. Ainsi, les gens ont pu comprendre qu’il n’y avait pas de grand risque à utiliser leur vraie identité sur le web. Ainsi, Facebook a été la cause du délaissement de Myspace.

Mike Jones, PDG de la compagnie en 2010 et 2011, a expliqué que, selon lui, la trop grande diversité des services offerts étaient l’obstacle à surmonter. La priorité du réseau n’était plus l’aspect musical et le divertissement pour lequel il était reconnu. La consultation de l’horoscope et la température était ajoutées. Dans un cadre social, les utilisateurs n’appréciaient pas «naturellement» ces dernières fonctionnalités. C’est ce qu’il qualifie de «Portal strategy failed ».

 

L’étape de la reconstruction

Dans cette même entrevue, Mike Jones confirme que MySpace, face à son déclin d’utilisateurs, était en phase de reconstruction. Nouvelle stratégie, nouveau look, nouvelle plateforme était en construction depuis 8 mois au moment de l’entrevue. L’objectif était alors de réintroduire le réseau social afin de répondre aux demandes de l’audience.

En 2011, News Corporation vends MySpace à Specific Media pour 35 millions de dollars, soit 1/16e du prix pour lequel il l’avait acquis.  Justin Timberlake obtiendra aussi des parts de la compagnie. Ainsi, la transformation du réseau social se poursuivait afin de devenir ce qu’il est supposé être: un réseau social axé sur la musique et le divertissement. Dans une entrevue, Tim Vandercook alors propriétaire de la compagnie avec son frère et Justin Timberlake, affirme que leur objectif est de faire de MySpace un réseau pour les artistes et les créateurs de contenus.

Pour ce qui est de l’implication de Timberlake, Vandercook explique que la vedette de la pop s’est jointe à eux pour les aider créativement. Le chanteur souhaitait vraiment créer une meilleure communauté sur le site. Par contre, vu sa carrière, ce dernier ne serait pas là tous les jours, mais s’impliquerait lorsqu’il voudrait et lorsque cela serait nécessaire.

Myspace aujourd’hui

Le 24 septembre 2012, Justin Timberlake annonce la nouvelle plateforme en partageant un vidéo sur Twitter. Dans cette vidéo, on observe une interface moderne, simple et multifonctionelle. Le contenu mis de l’avant est tout de suite musical et axé sur le divertissement. La vidéo fut suivi d’une annonce importante: les comptes Myspace, Twitter et Facebook pourront être associés.

En date d’aujourd’hui, MySpace compte 53 millions de chansons, dont environ 13 000 chansons ajoutées par jours. 14,2 millions d’artistes indépendants et connus sont des utilisateurs peu importe leurs genres musicaux. On peut donc dire que Myspace a réussi à revenir à ses sources et à persévérer. Par contre, il n’est plus comparable à des géants comme Facebook et Twitter.

Par Noémie Caron

Pour en savoir plus:

Brodsky, Sam. (2018, 31 août). Remember Myspace ? It sill exists. Metro. Récupéré de: https://www.metro.us/lifestyle/what-happened-to-myspace

Toutes les sources d’informations sont présentes dans l’article sous forme d’hyperliens.

Source – Image :

Geralt. [Montage photographique]. De Pixabay. Récupéré de : https://pixabay.com/fr/t%C3%A9l%C3%A9phone-mobile-smartphone-app-1087845/

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.