La cryptomonnaie, la devise du futur?

Qu’est-ce qu’une blockchain?

En commençant, pour bien saisir ce qu’est une cryptomonnaie, il faut d’abord expliquer le concept d’une blockchain. Une blockchain – littéralement traduit par chaîne de blocs – est une suite de blocs d’informations rattachés les uns aux autres. Quel type d’informations contiennent-ils ? Principalement un historique des transactions effectuées par un pseudonyme attribué à une personne par le système. La personne derrière le pseudonyme reste donc traçable si les autorités en place l’exigent. Par contre, le reste des usagers peut voir quel pseudonyme fait quoi, mais ne peut savoir qui se trouve derrière cette suite de chiffre et de lettres. Ce qui fait donc d’une blockchain une base de données publique. (1)

De plus, une blockchain est un système par définition dématérialisé. Donc, elle n’est pas accessible sans ordinateur et n’a pas de point de gestion physique principal. Les personne qui minent de la cryptomonnaie mettent à disposition les ressources de leurs ordinateurs pour que la blockchain puisse calculer. Les devises cryptés servent ainsi de récompenses pour ces mineurs. Une blockchain est aussi un système décentralisé. Cette décentralisation se traduit dans le cas présent par le fait que la blockchain n’est pas gérée par quelqu’un ni même administrée par une tierce partie. Il n’existe que la blockchain, les usagers et le créateur de la monnaie en question qui se sont chargés, au préalable, d’établir les règles de la monnaie et de les implanter directement dans la blockchain. Le créateur n’a donc pas non plus d’interaction dans le système. Ce dernier est d’ailleurs fait et pensé pour s’autogérer. (1)

Une cryptomonnaie, qu’est-ce que c’est?

Représentation matérielle d’un Bitcoin
(image tirée de google image)

La blockchain est à la base des cryptomonnaies, la première et la plus connue étant le Bitcoin. Donc, ce sont des processus informatique qui gère entièrement les cryptomonnaies. C’est justement cette raison qui justifie la création des cryptomonnaies.

En 2008, la crise des subprimes fait rage, l’immobilier, et plus largement l’économie américaine tout entière, est complètement à plat. De plus, ça va même à toucher durement plusieurs pays européens et asiatiques, mais surtout américains. Suite à une telle crise, les gens perdent graduellement confiance dans les institutions financières. En Grèce, énormément de personnes se sont vues simplement refuser l’accès à leurs comptes. Ainsi, permettre aux gens d’avoir accès à leurs actifs et d’en disposer comme ils le veulent, même en temps de crise, est ce qui motive la création du Bitcoin. (2)

D’autres exemples de cryptomonnaie

Version physique (de gauche à droite) d’un Bitcoin, d’un Litecoin, d’un Ethereum et d’un Dogecoin. Image tirée du site CryptoNewsZ: Price analysis of Dogecoin, https://www.cryptonewsz.com/price-analysis-of-dogecoin-doge/

Cependant, c’est le but du Bitcoin, et non pas le but de toutes les cryptomonnaies. Par exemple, la plateforme Twitch a voulu normaliser les systèmes de don sur les flux vidéos en live. Cette cryptomonnaie, nommée Bit, ne semble pas avoir d’autre but que de faire des dons à ses streamers préférés sur la plateforme. Aussi, la deuxième cryptomonnaie plus connue du grand public, soit l’Ethereum, a été créée spécifiquement pour les développeurs.

Chaque cryptomonnaie a un but précis et des règles de base respectives. Il suffit donc pour l’utilisateur d’acheter la devise qui lui convient pour en faire l’utilisation pour laquelle la devise a été conçue. C’est d’ailleurs en partie à cause de ces règles que le Bitcoin a une valeur d’environ 14 000 $ CA. Considérant que son nombre est limité à 21 millions d’unités et que 18 millions sont aujourd’hui distribuées, sa valeur a encore de fortes chances de grimper.

Avantages et inconvénients de la cryptomonnaie

Pourquoi y a-t-il une relative effervescence et un engouement pour cette nouvelle façon de transiger alors ? Parce que ce sont des devises qui font d’énormes montées et descentes en valeur. Donc, il y a un énorme potentiel de trading, similaire à ce qu’on pourrait voir avec le courtage en bourse. Le problème avec ces devises, c’est qu’elles ne disposent pas de références matérielles (autre que pour simplement évaluer leurs valeurs). Elles ont la valeur que l’on veut bien leur donner, ce qui en fait quelque chose d’assez volatile. Il faut avoir les reins solides pour passer au crypto. (3)

La devise du futur

Sinon, il est désormais possible de faire ses dépenses courantes. Même de remplacer son compte épargne et son compte courant seulement avec de telles monnaies. Mastercard, Visa ainsi que plusieurs exchanges et traders proposent des cartes de cryptomonnaie. Le transfert des Bitcoins dans le compte lié à la carte permet de faire ses achats du quotidien. De plus, on peut même retirer de l’argent liquide au guichet automatique. Bref, tout ce qui peut être fait avec une carte de débit standard. Encore plus, plusieurs cartes offrent de ne simplement pas prendre de cote sur le change. (4)

De plus, le système de blockchains, et les cryptomonnaies, remplace lentement les systèmes bancaires tout autour de la planète. Il devient en effet de plus en plus évident qu’un tel système se plus efficace plus efficace autant au niveau des coûts que de l’utilisation des ressources et du temps nécessaire pour effectuer des transactions. Cependant, le système de blockchains a l’inconvénient de ne pas être aussi accessible au langage courant. En effet, seules les personnes initiées ont réellement un accès à ce système.

Article du blog

Pour finir, voici un article du blog sur les données personnelles. Cela vient rejoindre la sécurité des données avec la cryptomonnaie.

Références pour rédaction de l’article:

1. Yli-Huumo J, Ko D, Choi S, Park S, Smolander K. Where Is Current Research on Blockchain Technology?—A Systematic Review. Song H, éditeur. PLoS ONE. 3 oct 2016;11(10):e0163477.

2. Lakomski-Laguerre O, Desmedt L. L’alternative monétaire Bitcoin : une perspective institutionnaliste. Revue de la régulation Capitalisme, institutions, pouvoirs [Internet]. 19 oct 2015 [cité 26 sept 2020];(18). Disponible sur: http://journals.openedition.org/regulation/11489

3. Tichit A, Lafourcade P, Mazenod V. Les monnaies virtuelles décentralisées sont-elles des dispositifs d’avenir ? Revue Interventions économiques Papers in Political Economy [Internet]. 1 janv 2018 [cité 26 sept 2020];(59). Disponible sur: http://journals.openedition.org/interventionseconomiques/3771

4. Les meilleures cartes bancaires pour Bitcoin, Ethereum et autres crypto-monnaies [Internet]. Begeek.fr. 2017 [cité 26 sept 2020]. Disponible sur: https://www.begeek.fr/guide-meilleures-cartes-bancaires-bitcoin-ethereum-autres-crypto-monnaies-247284

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

LinkedIn
Share