Instagram retire la fonction « abonnements ».

Fonction « abonnements » d’Instagram qui a été retirée

Instagram censure plusieurs de ses fonctions.

Depuis quelques temps, Instagram à commencé à retirer plusieurs de ses options. Par exemple, le nombre de likes sur les photos n’est désormais plus affichés. Tout récemment, Instagram a également fait la censure de sa fonction « abonnements ». En effet, nous avions l’option d’observer l’activité de nos abonnés, ce qu’ils aimaient et ce qu’ils commentaient sur les photos ou sur les vidéos des autres utilisateurs. Ensuite, avec cette option, il était également possible de voir à quels comptes Instagram nos abonnés s’abonnaient. En d’autres termes, avec cette fonction « abonnements », nous pouvions regarder pratiquement tout les faits et gestes des personnes auxquelles nous étions abonnées.  Enfin, lorsqu’on voyait les likes sur Instagram, certaines personnes supprimait leurs photos quand celles-ci jugeaient qu’elles n’en avaient pas assez à leur goût. Cela créait donc certains problèmes d’estime chez les utilisateurs d’Instagram.

Icône de Instagram

Impacts négatifs de cette fonction « abonnements ».

Puisque nous pouvions tout observer ce que faisaient nos abonnés sur Instagram, la fonction pouvait être source de conflit. Par exemple, si notre copain likait une photo, nous le voyions. Ainsi, certains membres d’Instagram se sont parfois retrouvés dans des situations embarrassantes. Grâce à cette fonctionnalité, une utilisatrice s’est rendu compte que son compagnon « likait » les photos de ses ex-petites amies, ce qui a donné lieu à des conflits dans leur couple, selon le site américain[1]. De plus, si une de nos amies s’abonnait à notre ex-copain, nous pouvions le voir à l’aide de la fonction. Alors, celle-ci pouvait créer des conflits relationnels, que ce soit avec nos ami(e)s, ou avec notre copain ou notre copine. La fonctionnalité était également une source de conflits pour plusieurs amitiés et relations affectives, car elle permettait en quelque sorte d’espionner l’activité des personnes qu’on suivait sur le réseau social[2].

D’ailleurs, cette fonction d’Instagram était susceptible de créer un problème de confiance en soi. Voire un sentiment de jalousie, d’insécurité ou d’envie chez les utilisateurs. Si notre copain likait des photos de mannequins Victoria’s Secret, il était possible de se sentir complexer par la suite. En effet, les influenceuses sur Instagram répondent majoritairement la plupart du temps aux standards de beauté de notre société. C’est-à-dire, les populaires influenceuses ont la plupart du temps un corps très mince, une forte poitrine ainsi que des grandes hanches sexy, comme par exemple Nikita Dragun.

Nikita Dragun
Défilé de mannequins Victoria’s Secret

Respect de la vie privée : espionnage?

Sans doute, cette fonction suscite quelques interrogations. En effet, est-ce que cette fonction d’Instagram atteignait notre vie privée? Le fait que nos abonnés pouvaient voir ce qu’on commentait sur les photos, les photos qu’on likait et à quels comptes on s’abonnait atteignait-t-il le respect de notre vie privée? En effet, cette fonction, était considérée comme une forme d’espionnage. Instagram ne le dit pas clairement, mais ce retrait semble entrer dans le cadre de ses initiatives pour rendre le réseau social plus convivial et faire la chasse aux comportements potentiellement nuisibles[3].

L’ère de l’espionnage est-elle révolue?

Bien entendu, cette option facilitait la tâche d’observer l’activité de nos abonnés. En effet, il suffisait seulement de cliquer sur la fonction, et nous avions accès à ce que nos abonnés likait, commentait, etc. Désormais, il n’y a plus d’options pour voir directement ce genre d’information. Il est toutefois toujours possible de stalker nos abonnés, mais pas aussi facilement. Avant, quand cette fonction « abonnements » existait, c’est comme si Instagram nous encourageait explicitement à espionner nos abonnés. Maintenant, la censure de cette fonction permet de protéger les données des utilisateurs qui ne faisaient pas assez attention à leurs actions ou à ceux qui se privaient littéralement de commenter, de s’abonner à telle personne ou de liker certaines photos.

Protection des internautes?

Notamment, ceci a le pouvoir d’augmenter les interactions entres les internautes. C’est une stratégie plus privé adoptée récemment par Instagram. Pourquoi protéger autant ces utilisateurs?  En effet, le but de l’application d’Instagram est d’obtenir le plus de données possibles. Plus les utilisateurs s’échangent des contenus, plus les données récupérées par Instagram sont nombreuses. [4] En favorisant de maintes manières la confidentialité des données des internautes, l’application renforce sa stratégie.

On acclame son retour!

Twit d’un utilisateur mécontent

En conclusion, le fait qu’Instagram enlève la fonction « abonnements » limite les abonnés dans leur utilisation, puisqu’avant il était possible d’être inspiré par les publications que nos abonnées likaient. Cela élargissait nos intérêts. Dans certains cas, [la fonction] était aussi un bon moyen de découvrir des comptes à suivre ou des publications intéressantes.[5] Aussi, en y pensant bien, l’onglet « abonnements » encourage les utilisateurs à liker absolument tout ce qu’il souhaite. Certains ne se priveront plus de liker ou de commenter des photos explicites ou de leurs dites ex. Cet onglet d’activité servait de transparence, tandis que maintenant tout est caché. Seulement voilà, les gens redemandent que cette fonction soit de retour. Instagram devrait peut-être penser à remettre disponible cette fonction simplement pour que les gens choisissent eux-mêmes s’ils veulent montrer leur activité.


Par Kelly-Anne Charuest et Océane Thériault

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook
Twitter
LinkedIn