Le Web et la protection de nos données personnelles

Il faut se rendre à l’évidence, en 2018, la technologie prend beaucoup d’importance dans nos vies. Avec les années, nous avons assisté à une véritable révolution du Web, d’abord avec les premiers réseaux sociaux, puis en 2004, avec l’avènement du géant du social, Facebook. Par la suite, le phénomène des réseaux sociaux a pris de plus en plus d’ampleur avec de nouveaux joueurs tels qu’ Instagram et Snapchat. Ils font partie intégrante de notre quotidien et qu’on le veuille ou pas, c’est une réalité. Plusieurs avantages, dont la possibilité de rester en contact et de communiquer avec plusieurs personnes, en résultent, mais il est aussi crucial de se questionner par rapport à leurs effets négatifs en termes de sécurité. L’Internet évolue constamment et nous subissons ces transformations sans nous préoccuper de leurs impacts. Les géants du Web se trouvent en position de pouvoir par rapport à leurs utilisateurs. Nous pourrions aussi dire qu’ils manquent de transparence sur plusieurs aspects.

Un article préoccupant


Source image: Unsplash

Récemment, je ne sais pas si comme moi, le réseau social Facebook vous a demandé de vous reconnecter plusieurs fois de suite à votre compte personnel? Eh bien, cela démontrait encore une fois que nos informations personnelles avaient été compromises. En effet, un article paru dans la presse le 28 septembre dernier annonçait qu’une faille dans le réseau social Facebook avait compromis la sécurité de 50 millions de comptes. On comprend donc que des pirates ont pu s’infiltrer et prendre connaissance d’informations confidentielles : photos, échanges de fichiers, discussions… Ce n’est malheureusement pas la première que se produit ce genre de manque à la sécurité. On rappelle d’ailleurs dans l’article la crise qu’a subie le réseau social, devant les accusations concernant la compromission des élections américaines en 2016. On pense notamment à la manipulation politique. Bref, les critiques contre le réseau social commencent à faire surface : on découvre petit à petit le pouvoir que le géant peut avoir sur ses utilisateurs

De nouvelle règles mises en place?

Nous ne pouvons qu’observer et déplorer ces manquements et il est justement là le problème. Nous sommes des pions, puisque les réglementations ont tardé à se faire voir dans ce grand univers du Web. Plus positivement, de nouveaux droits ont été créés par le biais du Nouveau règlement européen sur la protection des données personnelles entré en vigueur en mai 2018.  On peut donner comme exemple ici, le droit au «déréférencement» et le droit à la portabilité des données. Bref, nous avons fait du chemin pour nous faire respecter, mais il en reste beaucoup à faire. Il est temps de privilégier une vision davantage adapté aux avancées du Web, pour ainsi être en mesure d’agir pour nous défendre plutôt que de subir.

Sensibilisation à la traçabilité à la télé

Crédit photo:  Télé-Québec

La télévision québécoise permet aussi de réfléchir sur le sujet en ce début de saison télévisuelle. On peut ici penser au documentaire diffusé sur le réseau de Télé Québec qui a pour titre: « Troller les trolls ». Un documentaire initié par l’animatrice, Pénéloppe Mcquade. On constate alors que les données sont de véritables petites clefs qui mènent directement aux trésors. On explique qu’en mettant en liens quelques données, il devient assez facile de retrouver quelqu’un. Chacune de nos actions sur le Web se trouve ainsi enregistrée et retraçable. En les mettant en interactions, on peut réussir à recréer le profil d’une personne. Bref, rien n’est protégé et c’est pour cette raison qu’il faut porter une attention particulière à ce que l’on peut dire. Le fait que vous soyez derrière votre écran ne vous protège en aucun cas. Plus que ça, vous vous piégez vous-mêmes.

Source image: tva.canoe.ca

La nouvelle émission Le jeu est aussi une série dramatique qui éveille les consciences quant à la vie privée sur les réseaux sociaux. Le personnage principal, Marianne, jouée par Laurence Leboeuf, est une jeune conceptrice de jeux vidéos. Puisque c’est une femme, elle reçoit sans cesse des messages haineux. De par justement les réseaux sociaux, certains détracteurs arrivent à trouver des informations très personnelles sur la conceptrice. On pense ici à sa position géographique, son adresse et même des vidéos intimes. D’ailleurs, sur notre téléphone cellulaire, notre position géographique est constamment enregistrée et mise à jour. En utilisant un outil dans la section réglage, on retrouve tous les endroits où nous sommes allés. On constate alors l’heure et le nombre de temps passés sur ces lieux précis.

Bref, on sent que l’on souhaite de plus en plus sensibiliser la population par le biais notamment d’articles et de réalisations télévisuelles. Il est temps de revendiquer nos droits et de se réveiller pour éviter de se faire contrôler.

 

Source image de couverture: Unsplash

 

 

Sources: 

Julie, Charpentrat. « Faille de sécurité : 50 millions de comptes Facebook compromis ». 28 septembre 2018. La Presse.ca. Disponible via Internet au : https://www.lapresse.ca/techno/reseaux-sociaux/201809/28/01-5198371-faille-de-securite-50-millions-de-comptes-facebook-compromis.php.

Commission d’accès à l’information du Québec. « Nouveau règlement européen sur la protection des données personnelles » Disponible via Internet au : http://www.cai.gouv.qc.ca/nouveau-reglement-europeen-sur-la-protection-des-donnees-personnelles/.

«Troller les trolls». Documentaire. Disponible via Internet au : http://www.telequebec.tv/documentaire/troller-les-trolls/.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook
Twitter
LinkedIn