La vente en ligne via les réseaux sociaux

Il n’y a pas si longtemps encore, la totalité de nos achats s’effectuait en magasin. Le progrès a fait place au numérique et nous voilà submergés, surtout sur les réseaux sociaux, par les codes promo, les liens affiliés et les annonces subventionnées. Ces derniers ont comme unique fonction de nous faire acheter et c’est bien malgré nous qu’ils y parviennent. Bien que la vente en ligne existe depuis longtemps déjà, elle a connu un succès important pendant la pandémie de la COVID-19. Au moment où les commerçants n’ont pas eu d’autre choix que de se tourner vers le web pour éviter tout contact humain, les réseaux sociaux sont devenu un moyen de revenu pour plusieurs compagnies. Cette conversion s’est traduite par l’essor de la vente en ligne, par les réseaux sociaux et a été, pour la grande majorité des compagnies, couronnée de succès.

Les réseaux sociaux comme outil principal de vente en ligne

Les avantages de la vente en ligne via les réseaux sociaux sont nombreux. L’utilisation des applications comme Instagram et Tiktok afin de vendre permet non seulement d’atteindre beaucoup de gens, elle permet aussi de cibler précisément la clientèle recherchée. Puisque les usagers passent déjà beaucoup de temps sur les médias sociaux, les compagnies en profitent pour faire voir leurs produits de manière très subtile. Cette technique est toujours très profitable pour les entreprises. La compagnie locale de friandises, KandJu, compte plus de 87000 abonnés sur Instagram et il est possible d’observer une corrélation entre ce chiffre et la hausse de 5000 % de ses ventes de bonbons en ligne  en comparaison avec l’année dernière.

De multiples fonctions sont offertes aux commerçants qui souhaitent offrir leurs produits et services en ligne. L’une des plus populaires est la fonction boutique sur Instagram. Enfin, la vente en ligne permet de fidéliser les acheteurs notamment avec le Social Selling qui met de l’avant le renforcement de la relation entre les consommateurs et le vendeur.


Le marketing d’influence et les placements de produit 

Le marketing d’influence est devenu une manière incontournable pour les marques de vendre leurs services et produits sur les réseaux sociaux. Notamment avec les placements de produits via les influenceurs ou créateurs de contenu. Les compagnies font appel à des personnes présentes sur des plateformes comme Instagram, TikTok et YouTube pour faire la promotion de leur marchandise. Cette publicité s’effectue à travers des stories, des publications ou bien des vidéos. L’influenceur devient alors un ambassadeur ou un partenaire de la marque avec qui il collabore.  

Selon sa niche, l’influenceur propose à ses abonnés des marchandises qui le représentent et les introduit dans sa routine. Le tout s’effectue en respectant les valeurs de l’entreprise. Les produits sont présentés à sa communauté alors que celle-ci le suit pour ses prises de parole ; le contenu sera donc mieux accueilli s’il est fidèle à ses publications habituelles. Dans la plupart des cas, lors de la collaboration les abonnés de l’influenceur obtiennent un code promotionnel. Avec ce dernier, ils peuvent eux aussi acquérir les produits présentés à prix réduit.

Il va de soi que les placements de produits sur les réseaux sociaux, permettent aux marques d’accéder à un marché plus vaste et ciblé. Grâce aux importantes communautés d’abonnés il y a est possible de trouver plus d’acheteurs potentiels et par conséquent, de générer plus de vente. Les entreprises améliorent leurs chiffres d’affaires, ce qui s’avère être très avantageux puisqu’aujourd’hui, le marché du marketing d’influence représente 13,8 milliards de dollars, soit 20 fois plus qu’en 2015.


L’exemple du prêt-à-cuisiner

Les entreprises de prêt-à-cuisiner comme GoodfoodCook it et Miss Fresh profitent également de l’expansion du commerce sur les réseaux sociaux. Avec le code promotionnel d’un influenceur, qui dans un reel par exemple, met en vedette les kit repas, les gens peuvent profiter, sur leur première commande, de rabais allant jusqu’à 40$. Les compagnies de prêt-à-manger qui ont une importante présence sur les réseaux sociaux peuvent donc facilement fidéliser leurs clients. De plus, ils génèrent davantage de ventes grâce à cette assiduité. 


La vente de mode rapide en ligne

Dans la majorité des cas, la mutation de la vente en magasin à celle en ligne et sur les réseaux sociaux, s’est effectuée avec brio. C’est le cas notamment pour l’industrie de la mode rapide, aussi appelé fast fashion, dont le taux de vente en ligne est passé de « 16 % à 29 % » pendant la pandémie. Sans compter que des boutiques de vêtements tels que Shein et Zaful ont littéralement vu le jour sur les réseaux sociaux. Le détaillant chinois Shein est notamment réputé pour les haul sur Tiktok, des vidéos où l’on peut observer de jeunes femmes déballer leurs imposantes commandes, qui totalisent souvent des centaines de dollars, provenant de la compagnie. Les vidéos de ce genre obtiennent des centaines de milliards de vues sur l’application

Même Amazon a su bénéficier de la prospérité connue par la vente de vêtements sur Tiktok : pour l’Halloween cette année, les utilisateurs furent des millions à proposer des idées de costumes avec, dans tous les cas, un lien redirigeant les usagers vers des vêtements sur Amazon.


Les enjeux reliés à la vente sur les réseaux sociaux

Cette croissance de la vente en ligne via les réseaux sociaux n’est cependant pas sans inconvénient. Le succès de ce type de marchandisation s’effectue au détriment de l’environnement et de l’humain. C’est que ce modèle de vente contribue au phénomène de surconsommation, en plus de polluer la planète et d’exploiter des gens. Bien que de nombreuses entreprises locales profitent de la réussite des réseaux sociaux en matière de vente, plusieurs détaillants d’ailleurs tirent avantage de ce succès. Ils offrent aux clients des items à bas prix, mais de mauvaise qualité. C’est le cas pour l’industrie de la mode rapide qui est ici encore, un bon exemple pour illustrer l’enjeu[1] . D’autres affirment toutefois que la vente sur les réseaux sociaux permet de donner aux consommateurs un certain pouvoir d’achat puisque ces derniers peuvent comparer davantage et donc faire des emplettes basées sur des réflexions plus éclairées.


À lire : Instagram : Réseau social ou publicitaire?

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.