Onlyfans: Comment les femmes se sont réapproprié l’hypersexualisation archaïque de leur corps

Amélie Belzile
Charlie Soucy
Noémie Grégoire

Que faut-il savoir sur la nouvelle plateforme OnlyFans et à quoi sert cette dernière ? 

Si Facebook, Twitter et Instagram sont des termes qui font désormais partie du vocabulaire quotidien des contemporains avides de plateforme de réseautage social, un nouveau terme ou plutôt une nouvelle plateforme semble piquer la curiosité de plusieurs internautes : OnlyFans. Plus précisémment, ce qui nous intéresse est la manière par laquelle les femmes se sont réapproprié l’hypersexualisation archaïque de leur corps grâce à cette plateforme.

Tout d’abord, pour ceux et celles se demandant qu’est-ce que OnlyFans, on la définit simplement comme étant « un site d’abonnement qui permet aux créateurs de contenu de monétiser leur influence ». Autrement dit, ce site d’abonnement permet à ses utilisateurs d’y vendre du contenu. On y retrouve, entre autres, des entraineurs touchant au conditionnement physique et au yoga ou même des artistes. Par contre, ce n’est pas ce type de contenu qui semble primer sur OnlyFans, loin de là. En effet, cette plateforme utilisée par tous comprend cependant majoritairement des femmes qui y vendent des photos ou des vidéos dans lesquelles se retrouve une nudité complète ou partielle. Ainsi, certain.e.s vont jusqu’à proposer du contenu plus explicite et érotique frôlant parfois la pornographie. D’ailleurs, plusieurs s’entendent pour définir cette plateforme comme étant carrément l’ «Instagram du porno. »

Qu’on aime ou qu’on ne l’aime pas, les gens parlent d’OnlyFans

Tout d’abord, qu’on le veuille ou non OnlyFans suscite des propos dégradants chez certaines personnes. Entre autres, ces derniers considèrent le site comme étant une version « bon marché » de la pornographie. De plus, d’autres diront qu’ils n’ont pas de respect pour ceux et celles qui l’utilisent de manière à s’y « dégrader eux-même », à montrer leur corps et à charger, par exemple, des frais d’abonnements mensuels pour ceux souhaitant accéder à leur contenu exclusif. En général, un des plus gros problèmes est la critique, souvent par les hommes, que cette plateforme reçoit en lien avec les femmes s’y montrant nues. Cependant, ces jugements ne semblent pas arrêter les curieux de fréquenter OnlyFans puisque déjà beaucoup s’y abonnent.

Mon corps, mon choix

Image prise du Instagram de Bella Thorne, s’étant créer un compte OnlyFans.
Image prise du Instagram de Bella Thorne

Pour renchérir, un gros scandale impliquant Bella Thorne, actrice, chanteuse et productrice américaine âgée de 23 ans, éclata récemment en lien avec la plateforme. Brièvement, cette dernière fût à l’origine d’un lot de frustrations au sein des travailleurs et des travailleuses du sexe, de part son utilisation de la plateforme. En effet, déjà populaire et multi-milliardaire, les utilisateurs ne voyaient pas en quoi sa présence sur le site lui était nécéssaire; beaucoup de travailleurs du sexe ont besoin d’OnlyFans afin de joindre les deux bouts à la fin du mois. Comme si ce n’était pas suffisant, les médias ne se sont pas empêchés d’ajouter leur grain de sel en lien avec l’histoire de Bella Thorne. Effectivement, à la base leurs commentaires ne sont pas les plus positifs à l’égard d’OnlyFans et ils ne cherchent pas à glorifier l’image du site web.

« Faites ce que je dis, pas ce que je fais »

Statistiques sur l’industrie pornographique

Certes, pour plusieurs personnes appuyant la plateforme, il est difficile de comprendre la logique des gens la dénigrant. Pourquoi la pornographie est-elle aussi largement acceptée mais OnlyFans non ? En effet, l’industrie des films pour adultes aux États-Unis ammassait en 2016 des profits de plus de 3 milliards de dollard par années. Ainsi, un des sites web de pornographie les plus populaires, PornHub, affirme que leur site accumulait plus de 81 million de visites par jours en 2017. Plus encore, lorsque interrogés, 65% des hommes agés entre 18 à 68 ans et 32% des femmes de la même tranche d’âge affirmaient visionner de la pornographie au moins une fois par mois.

Perceptions de la pornographie

Aussi, il était rapporté que 93% des adolescents et jeunes adultes voyaient la pornographie de manière neutre, l’acceptait ou l’encourageait. Une autre étude menée par l’American Psychology Association affirmait que les consommateurs de pornographie y avait recourt majoritairement pour assouvir un besoin sexuel, par curiosité, pour éviter l’ennui, se distraire d’émotions négatives ou de stress et évidemment car ils en retiraient un certain plaisir sexuel.

Pourquoi traiter la pornographie et OnlyFans différemment ?

Dans cet ordre d’idées, c’est majoritairement car la pornographie et OnlyFans se ressemblent autant sur plusieurs points qu’il est difficile de saisir pourquoi une des industries est aussi populaire alors que l’autre non.  C’est pourquoi cette dichotomie pousse certains à analyser les ressemblances et les différences définissant chacunes de ces sphères. Ceci dit, une des seules explications possibles semble être l’aspect monétaire qui diffère d’une industrie à l’autre. Effectivement, ce qui différencie majoritairement OnlyFans des autres plateformes sociales, et plus encore du monde de la pornographie, est le fait que l’accès au contenu soit payant. 

Illustration prise sur Instagram illustrant la controverse OnlyFans: « Ment want the right to decide what they will give in exchange for sex. If a woman decides what she wants in exchange for sex, she’s a gold digger, a whore, trying to lock him down ».
Illustration prise sur Instagram
Payer pour du contenu explicite sur Onlyfans?

Devons-nous en venir à la conclusion que la pornographie est acceptée lorsque gratuite mais rebutée lorsque ses créateurs demandent de payer pour sa consommation ? En effet, pour plusieurs, ce phénomène contradictoire semble provenir d’une frustration vis-à-vis du fait que les femmes aient trouvé un moyen de se réapproprier un « besoin vital » masculin. Combien de fois avons-nous observé le corps féminin hypersexualisé sous prétexte que c’est ce qui attire les hommes et fait vendre les films et publicités. Certes, alors que les femmes acceptent de donner aux hommes ce qu’ils convoitent depuis si longtemps, le problème persiste. Quelle surprise ont-ils en apprenant que ces femmes demandent de payer pour voir leur corps exposés, inconcevable!

Quelques définitions expliquant la perception qu’on certaines personnes à l’égard de la plateforme OnlyFans

[…] ce phénomène contradictoire semble provenir d’une frustration vis-à-vis du fait que les femmes aient trouvé un moyen de se réapproprier un «besoin vital» masculin.

Ci-contre: Quelques définitions expliquant la perception qu’on certaines personnes à l’égard de la plateforme OnlyFans

Se mettre la tête dans le sable

Finalement, il semble que les opinions auxquelles fait face la plateforme OnlyFans soient partagées. Effectivement, depuis quelques temps, le site fait l’objet de débats controversés. Ainsi, qu’on l’utilise ou non rares sont ceux ignorant totalement son existance. Certes, il semblerait que les gens voyant le site négativement basent leur opinion sur des faits non fondés et généralisés. Au lieu, essayer de creuser plus loin pour comprendre le phénomène et ses ramifications serait beaucoup plus éducatif.

Certains vont même jusqu’à dire que le phénomène dégrade l’image des femmes que plusieurs tentent d’améliorer depuis des décénies. À ceux-ci, nous somme tentées de répondre que de plus grandes menaces s’en chargent déjà. Effectivement, certaines personnalités reconnues comme plus influentes sur terre tiennent publiquement des propos rabaissants à l’égard des femmes quotidiennement. Certes, l’impact qu’ont les hommes comme Trump, Putin et Bolsonaro sur le respect que méritent les femmes semble plus préoccupant que le sujet actuel. D’autant plus que ces figures rejoignent à elles trois de biens plus grandes audiences. Certes, comment se fait-il que ces hommes ouvertement sexistes, dirigeant trois pays les plus puissants mondialement, soient moins réprimandés qu’OnlyFans

Vladimir Putin
Président de la Russie
849.1K abonnés Twitter
Vladimir Putin
Président de la Russie
849.1K abonnés Twitter

Maybe weakness is not the worst quality for a woman.

Vladimir Putin
Président de la Russie
849.1K abonnés Twitter
Jair Bolsonaro
Président du Brésil
6.6M abonnés Twitter

I wouldn’t rape you because you don’t deserve it.



#EDM1560 #InternetOfThings #vieprivée Algorithme algorithmes Amazon Applications big data Black Lives Matter censure Chine Communication et médias sociaux Deepfake donald trump Données données personnelles dénonciations Facebook fake news google Hypersexualisation influence influenceurs instagram intelligence artificielle Jeux vidéo manipulation de données Marie-Pier Morin marketing Myspace médias sociaux outil politique politique protection publicité Réseaux sociaux santé mentale Supper-App Surveillance Technologies twitter virtuelle youtube Youtubeur élection

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

LinkedIn
Share