Vivre de YouTube: est-ce possible?

Devenir un YouTubeur est un rêve pour plusieurs personnes. En effet, voir des YouTubeurs comme Jeffree Star, qui fait un revenu de 18 millions de dollars avec ses vidéos, ou encore Jake Paul faisant 21,5 millions en faisant des pranks devient attrayant pour un grand nombre de personnes. Ces YouTubeurs sont capable de vivre de YouTube. Par contre, ce n’est pas aussi facile que l’on croit de faire un revenu avec YouTube. 

La monétisation de YouTube

Logo de monétisation pour les vidéos YouTube

En 2005, au début de YouTube, le nombre de créateurs était très faible. Après le rachat de la compagnie par Google, le site connait un essor et la compétition pour se faire voir devient féroce. En conséquent, le potentiel que donnait cette plateforme à se faire découvrir était flagrant pour les créateurs en devenir. Au départ, il était plus facile de faire un gros revenu grâce aux vidéos. Par contre, plus il y avait de créateurs, plus YouTube augmentait ses critères. Auparavant, le nombre de vues déterminait le revenu. Donc, il était facile d’en avoir beaucoup puisqu’il y avait très peu de compétition.

Une nouvelle ère

Maintenant, YouTube impose plusieurs critères. Par exemple, il faut avoir 4 000 heures de visionnement sur la chaîne en 12 mois et avoir un minimum de 1000 abonnés. Ainsi, quand le créateur de contenu respecte ces conditions, il est possible de monétiser ses vidéos. Alors, YouTube fait passer des publicités dans ces vidéos, ce qui amène un revenu au créateur. Par contre, il y a plusieurs échelons et étapes à franchir avant de faire un revenu important. En effet, c’est au niveau Bronze, qui est de 10 000 abonnés à 100 000 abonnés, qui apportent un bon revenu.

Vivre de YouTube d’une autre manière

La compagnie YouTube a décidé de créer d’autres façons de faire de l’argent pour les créateurs. En effet, YouTube donne la possibilité, entre autres, aux créateurs de vendre de la marchandise à leur effigie et aussi d’avoir des abonnements payants pour que des abonnés aient du contenu exclusif de la part de leur créateur préféré. Il est possible d’en apprendre plus sur ce sujet en consultant cet article: http://mediassocionumeriques.org/edm1560/demystifier-le-marketing-dinfluence/ .

Le cas de Pewdiepie

Pewdiepie dans une conférence

Un événement problématique qui survient en 2017 viendrait porter une conséquence sur la façon dont les Youtubeurs obtiennent un revenu. En effet, le populaire YouTubeur Pewdiepie a publié un vidéo où celui-ci partage des propos antisémites. Le Wall Street Journal a publié un article à la suite de ce vidéo afin de dénoncer ces propos. Après cela, Pewdiepie fut coupé de ses partenariats avec Disney et la plateforme YouTube Red, où il y tenait une série. Malgré le fait que ces propos étaient fait à la blague, la communauté YouTube n’a pas considéré cela comme étant approprié.

Un problème de démonétisation et d’algorithme

Par conséquent, YouTube vient renforcé ses règlements face aux langages offensants. La plateforme donna plus de pouvoirs aux compagnies qui placent leurs publicités. Donc ces compagnies peuvent choisir les vidéos où on peut voir leurs publicités. C’est donc cet événement qui viendrait emmener un phénomène nommé la démonétisation. Ce terme signifie que si une vidéo peut contenir du contenu offensant, comme des jurons, de la drogue ou certains commentaires, elle ne pourra pas générer de revenu au créateur. Certains YouTubeurs ont donc vu leur revenu baisser. Par exemple, si leur contenu est basé sur des critiques de certains sujets ou sur un humour précis. Par contre, même des vidéos n’ayant aucun contenu offensant pouvaient se faire démonétiser, ce qui entraîna une vague de plaintes de plusieurs YouTubeurs vétérans.

En outre, la situation s’est rétablie petit à petit. Par contre, certains YouTubeurs sont toujours ignorants sur les critères de démonétisation. Au mois d’août, les créateurs de contenu pouvaient voir avec une icône jaune ou vert si leur vidéo allait être monétisé, ce qui deviendra une blague récurrente dans la communauté. Ensuite, des problèmes d’algorithme viennent aussi ébranler la communauté, ou certains vidéos de certains créateurs n’apparaissaient plus dans la section de vidéos recommandés, ce qui vient baisser les visionnements, ce qui affecte aussi le revenu de ces créateurs.

Il est possible d’aller lire plus sur le sujet sur cet article: https://www.polygon.com/2018/5/10/17268102/youtube-demonetization-pewdiepie-logan-paul-casey-neistat-philip-defranco

Vivre de YouTube est difficile

Même encore aujourd’hui, les YouTubeurs doivent porter une attention particulière sur leur langage, sur les copyrights, sur la musique et sur plein d’autres aspects afin de ne pas voir leurs vidéos démonétisés. C’est donc avec tous ces aspects qu’il est possible de voir que vivre de YouTube n’est rien de facile. 

Par Kim Carmel et Sandrine Quesnel

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook
Twitter
LinkedIn