MARKETING: LE CAS FACEBOOK

Le marketing est une réalité omniprésente dans le quotidien de la quasi totalité de la population. En effet, celui-ci a connu une énorme évolution et est encore en train de s’adapter pour être encore plus présente dans nos vies. Une de ces évolutions est le marketing ciblé, notamment sur les réseaux sociaux.

Marketing ciblé
Un personnage au centre d’une cible

Grâce à la collecte de nos données, les différents réseaux sociaux peuvent analyser notre contenu. Dans le cas de Facebook, ils ont accès aux informations suivantes:

« Nous recueillons le contenu, les communications ainsi que d’autres informations que vous fournissez lorsque vous utilisez nos Produits, notamment lorsque vous créez un compte, lorsque vous créez ou partagez du contenu, ou lorsque vous communiquez avec d’autres personnes ou leur envoyez des messages. Cela peut comprendre des informations présentes dans le contenu que vous fournissez (par exemple, des métadonnées) ou concernant un tel contenu, telles que le lieu d’une photo ou la date à laquelle un fichier a été créé.»


Concrètement, ce que ça veut dire est que Facebook peut savoir ce qui pourrait nous intéresser en analysant ces données récoltées. La récolte de ces dernières n’est pas sans but, l’un d’eux est de faire du marketing ciblé.

Concrètement, le marketing ciblé est une façon de trouver les meilleurs utilisateurs à qui montrer la publicité. Grâce à la collecte des données, l’entreprise a plusieurs renseignements sur nous. Suite à cela, ces données sont analysées avec divers algorithmes pour cibler quelle publicité nous rejoint le plus.

LE CAS FACEBOOK

PREMIÈRES PUBLICITÉS SUR FACEBOOK

Initialement, la publicité sur Facebook n’avait rien de très savant. C’était le modèle Flyers, instauré en 2014, offrant aux différentes entreprises de diffuser leur contenu sur la page afin que celui-ci soit vu par les utilisateurs de la région. Considérant que c’était seulement utilisé par quelques universités américaines, la plateforme n’avait pas besoin de faire d’analyse étant donné que les utilisateurs venaient de la même région.

Résultats de recherche d'images pour « facebook »Suite à cela, ils ont instauré un nouveau système de publicité, le Flyers Pro. En payant un peu plus cher, les annonceurs avaient maintenant accès à un public cible. Grâce à des informations comme l’âge, la région d’où on vient, notre emploi, notre statut amoureux ou bien notre occupation principale (étudiant ou non par exemple), Facebook ciblait les bons clients pour les différentes entreprises.

À mon avis Flyers Pro était tout de même une étape charnière dans l’histoire de Facebook. Comme on le sait tous, pour faire partie de cette communauté, nous n’avons qu’à nous inscrire en ligne gratuitement. Ainsi, il est évident qu’ils ne réalisent pas leur profit avec les inscriptions mais bien avec des revenus externes comme la publicité.

Il est évident qu’il y a eu plusieurs changements depuis Flyers Pro, mais à mon avis il est important de mettre l’accent sur celui-ci. C’était le début du profilage des gens. On commence à catégoriser ces derniers dans le but de réaliser des profits. C’est tout de même une grosse avancée en soi même si on est encore loin des algorithmes modernes. Il reste tout de même que Facebook commence à utiliser les informations à leur disposition dans le but de réaliser des profits.

LE MARKETING DE NOS JOURS

Dessin vectoriel messages électroniques
Image vectorielle messages électronique

De nos jours, comme vous pouvez le voir sur votre page Facebook, il y a des publicités dans les marges. Si vous l’avez bien remarqué, ces publicités sont extrêmement similaires aux sites que nous visitons et ce n’est pas un hasard. Suite à la récolte de nos données, Facebook offre aux différents acheteurs la possibilité de publier leur publicité sur la page des utilisateurs enclins à y être intéressé. Il est désormais question du marketing cible.

À mon avis c’est quelque chose de positif. Nous utilisons Facebook afin d’avoir accès à un contenu pouvant nous intéresser. Les choses qui nous sont offertes dans les publicités sont incluses dans le contenu qui m’intéresse. Ça permet d’avoir une meilleure expérience sur la plateforme et même de nous informer sur certaines annonces dont nous étions même pas au courant au préalable. En quelque sorte, c’est une façon d’avoir une page encore plus à l’image de notre personne.

RISQUES

Il est clair qu’il est effrayant de réaliser toute l’information qui est disponible en ligne. Ça nous mène donc à un débat essentiel à avoir. Est-ce que notre confidentialité est violée? À mon avis oui, mais ça reste débattable.

Personnellement, je juge que lorsqu’il est question de marketing ciblé, c’est à la limite acceptable que nos informations soient utilisées. Cependant, avec le scandale de Cambridge Analytica, je juge que c’est allé trop loin. Il doit y avoir une limite à l’utilisation de ces informations. Si ça ne s’arrête pas la peur de «Big Brother» sera réelle.

Par contre, comme mentionné plus haut, ça reste discutable. Lorsque nous nous inscrivons sur Facebook, nous n’avons pas le choix de ne pas accepter leurs conditions d’utilisations. Dans ces termes, on accepte qu’on utilise nos informations. Avec cet argument, le groupe Facebook peut facilement se défendre face aux dénonciations de la population. Ce avec quoi j’ai un problème est qu’on sait pertinemment que très peu de gens lisent ces termes d’utilisation. De plus, malgré le fait qu’on accepte en quelque sorte de diffuser ces informations, je trouve honteux que certaines personnes réalisent des profits à nos dépends de la sorte. Le débat ne devrait même pas exister, ça devrait  être un acquis.

http://mediassocionumeriques.org/wp-admin/post.php?post=1540&action=edit

Résultats de recherche d'images pour « facebook »

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook
Google+
http://mediassocionumeriques.org/edm1560/marketing-cible-facebook">
Twitter
LinkedIn