La liberté d’expression des enseignants

Il existe plusieurs débats liés à la liberté d’expression, de sorte que pour faire preuve d’esprit critique à l’égard des controverses, il est crucial de bien comprendre ce droit indissociable de nombreux enjeux médiatiques. À cet égard, un événement a grandement fait parler dans la sphère publique et médiatique il y deux ans à l’Université d’Ottawa.

photo de Verushka Lieutenant-Duval

Le cas Verushka Lieutenant-Duval

Verushka Lieutenant-Duval a été sanctionnée le 23 septembre 2020 pour avoir prononcé, lors d’un cours virtuel en anglais sur la représentation des identités sexuelles, le mot commençant par un « N » désignant les personnes de couleur. Le propos a rapidement suscité des réactions et à la suite de son cours, l’enseignante s’est excusée par courriel, mais il était trop tard : le « mal » était déjà fait. Une étudiante offensée par la situation a porté plainte contre l’enseignante pour avoir tenu un discours raciste. Des étudiants ont également partagé les coordonnées personnelles de la professeure, fait des menaces à son égard, puis exposé des informations privées sur les réseaux sociaux. Cela porte une injure notamment aux droits sécurisants et aux droits d’exercice comme la liberté d’expression.

Réaction à l’Université d’Ottawa

Le recteur et vice-chancelier de l’Institution d’Ottawa, Jacques Frémont estime que la liberté d’enseigner et la liberté d’expression sont primordiales pour l’éducation : « la liberté d’expression et la liberté académique sont nécessaires au fonctionnement de toute université. Il faut lutter pour que ces libertés soient omniprésentes dans notre quotidien » (Leblanc, Paquette, Le Droit, 2020). Autrement dit, il reconnait que madame Lieutenant-Duval a été la victime dans cette controverse et qu’il faut défendre les droits de la communication.

Droit à la liberté d’expression

L’événement survenu à Ottawa a soulevé de nombreuses interrogations concernant les droits de la communication. Parallèlement, il expose plusieurs aspects importants de la liberté d’expression. D’abord, le droit d’exercice que représente la liberté d’expression de l’enseignante Verushka Lieutenant-Duval est lié directement à la liberté de sa profession, soit la liberté d’enseigner. Sa liberté d’enseignement est à géométrie variable, car Verushka accepte, dans un contexte éducatif, de partager à ses élèves des connaissances qui peuvent parfois témoigner de sujets tabous, mais ces concepts sont tout de même souvent pertinents afin d’apprendre. De plus, l’incident met en cause la censure, car l’instructrice est la cible de nombreuses critiques lorsqu’elle fait mention du mot « n**ger ». Elle est consciente que le mot est une grande insulte pour les Noirs, car le terme réfère aux Noirs traités comme des esclaves. Les professeurs marchent en quelque sorte sur des œufs, car s’ils font le moindre faux pas, ils deviennent vulnérables aux censures.

Droit à la vie privée

Puis, les droits sécurisants comme les droits à la vie privée, à l’honneur et à la réputation consistent en d’autres éléments interpellés dans cette histoire. Effectivement, quelques étudiants ont exposé des renseignements personnels de l’enseignante sur les réseaux sociaux et elle a été victime de menaces. Tel qu’affirme Normand Landry, professeur à l’Université du Québec, le concept de « vie privée » comporte quatre dimensions : « la confidentialité de l’information, […] ; l’intimité corporelle, […] ; la préservation de la confidentialité des communications, […] ; et finalement l’exclusivité territoriale, » (Landry, 2013, p.34) Toutefois, la censure qu’a reçue Verushka Lieutenant-Duval va à l’encontre des droits à sa vie privée, à l’honneur et à sa réputation. Elle craint la haine des élèves et sa réputation est affectée. 

Conclusion

En tenant compte des nombreux enjeux mobilisant la liberté d’expression, il est possible d’avancer que la liberté d’expression est un droit humain essentiel. La raison est que la communication contribue au plein épanouissement des individus, à la démocratisation des sociétés et à la résolution d’une myriade d’enjeux sociaux, économiques et politiques.  Les droits humains comprennent les droits de la communication et ces derniers sont liés aux droits et libertés fondamentaux : « La liberté d’expression est le fondement de toute démocratie. […]. De même que la liberté d’information et la liberté de la presse, la liberté d’expression pose la base de tous les autres droits. » (UNESCO, 2019) Ainsi, la liberté d’expression est le dénominateur commun de plusieurs droits. C’est ce qui fait de cette liberté un droit humain essentiel et cela explique fondamentalement son importance dans une société démocratique.

Bibliographie

Baillargeon, Stéphane, « Pourquoi la liberté d’expression compte-t-elle tant en démocratie? », Le Devoir, Montréal, 2017, [n.p.], [https://www.ledevoir.com/societe/507142/pourquoi-la-liberte-d-expression-compte-t-elle-tant-en-democratie], (consulté le 14 novembre 2022).  

Charest, Claude, « Liberté d’expression et d’opinion et droits de l’homme », Documentation et bibliothèques, no. 41, [s.l.], 1995, 4 p., [https://erudit-sherbrooke.proxy.collecto.ca/fr/revues/documentation/1995-v41-n3-documentation02081/1033237ar.pdf], (consulté le 14 novembre 2022).  

Hachey, Isabelle, « Ils ont peur d’être annulés », La Presse, Montréal, 2021, [n.p.], [https://www.lapresse.ca/actualites/2021-02-07/ils-ont-peur-d-etre-annules.php], (consulté le 14 novembre 2022). 

Landry, Normand, Droits et enjeux de la communication, coll. « Communication », Québec (Québec), Presses de l’Université du Québec, 2013, 289 p.

Leblanc Daniel, Paquette Julien, « Professeure suspendue à l’Ud’O : « deux principes à réconcilier », selon le recteur », Le Droit, Gatineau, 2020, [n.p.], [https://www.ledroit.com/actualites/professeure-suspendue-a-ludo-deux-principes-a-reconcilier-a1a111557409de1d31f6d04724d42aa0actualites/professeure-suspendue-a-ludo-deux-principes-a-reconcilier-selon-le-recteur-691009189649a8f901314954e4b1ba24], (consulté le 14 novembre 2022).   

Public Sénat, « C’est quoi, la liberté d’expression ? », [vidéo], sur le site Youtube, (2,49 minutes), [https://www.youtube.com/watch?v=bekwRi7mGeM], (consulté le 14 novembre 2022).  

UNESCO, « La liberté d’expression : Un droit humain fondamental, pilier de toutes les libertés civiques », sur le site UNESCO, [https://fr.unesco.org/70years/liberte_dexpression], (consulté le 14 novembre 2022).  

Rédigé par Benjamin Marois et Alexis Boucher

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.