Standards de beauté irréalistes: les mensonges des réseaux sociaux

Par Karolanne Girard et Maria José Chinchon

Il est fréquent que les gens ont des insécurités en relation à leur corps. En effet, les médias projettent une image très particulière et cette image idéale est très difficile d’approche. Soit on correspond avec les standards de beauté actuels ou non. Cependant, au cours des années, les standards de beauté ont changé et en raison de l’arrivée des réseaux sociaux, nous sommes de plus en plus influençables.

Comment les réseaux sociaux influencent notre perception de la beauté

Avec la popularité que possède Instagram, la plateforme a complètement changé notre perception des standards de beauté, surtout des formes féminines. D’un côté positif, il y a de plus en plus de variété, laissant les jeunes filles de l’espace pour s’identifier avec des influenceuses qui leur ressemblent, mais ce n’est pas toujours la réalité. Beaucoup d’adolescentes suivent des influenceuses comme “beauty inspiration”. Bien que dans les années 1900 jusqu’aux années 1920, l’idéal du corps féminin était une figure plus ronde. Après les années 1920, en occident, les femmes ont commencé à désirer être plus mince. Par la suite, des troubles d’alimentation sont apparus afin de correspondre aux standards de beauté.

Comme l’indique l’article «The Bizarre World Of The Pro Anorexia Internet Community», il y a des cercles qui s’appellent “pro-anorexia”. Ils encouragent d’autres filles à devenir ou à garder leur condition d’anorexique. Ces cercles presque en émulant un culte vénèrent la déesse Ana. Dans ces forums, plusieurs conseils vont être donnés pour aider les filles à perdre du poids ou maintenir leur poids. Tous les conseils sont très dangereux pour la santé physique et pour la santé mentale.


Pourquoi ces perceptions sont-elles nocives et truquées?

Ces perceptions sont très nocives, puisqu’elles encouragent de jeunes filles à atteindre l’impossible. En effet, il est choquant de savoir que la majorité des influenceuses sur Instagram ne ressemblent pas à leurs photos. Le fait qu’une personne connue ne ressemble pas à ses photos n’est rien de nouveau. Depuis des années les célébrités utilisent des logiciels afin d’avoir une peau parfaite et un corps parfaitement sculpté sur la couverture des magazines. Le problème est que maintenant, n’importe quelle personne a accès au monde du retouchage des photos. Des applications comme FaceTune permettent aux gens de retoucher leurs photos à partir de leurs téléphones. Certaines applications comme Snow, qui est très populaire en Asie, retouchent les photos en temps réel. Snow permet même de filmer des vidéos, ce que certaines personnes font pour « prouver » qu’elles ne retouchent pas leurs photos.

La réalité affichée

L’influenceuse Tana Mongeau exposée par CelebFace


Récemment, les gens ont commencé à exposer ces influenceuses qui donnent une image impossible à leurs abonnés. Le subreddit r/instagramreality possède plus de 600,000 abonnés et la page Instagram ‘celebface’ possède plus d’un million d’abonnés. Les gens sont dorénavant plus conscients du retouchage photo grâce à ces pages populaires. Sur CelebFace, l’administrateur de la page donne la bienvenue à ses abonnés avec le message «WELCOME TO REALITY ». Une phrase assez puissante qui nous laisse savoir d’avance ce qu’on va trouver dans son profil. Dans cette page, il est possible de voir les photos des vedettes avant et après les retouches. Certaines personnes disent que ce n’est qu’une photo et que ce n’est pas grave. Cependant, sur CelebFace il est possible de voir que les retouches vont très loin et s’éloignent de l’apparence originale de la personne qui l’utilise.

Le problème avec le retouchage photographique

Généralement, les célébrités féminines qui sont exposées dans ce profil, changent leurs photos pour paraître plus minces. Elles changent la photo pour avoir une taille plus petite, des hanches plus larges, des jambes plus longues, etc. Tristement, d’autres célébrités vont aller jusqu’à vouloir éclairer la peau avec les logiciels accessibles pour retoucher les photos.

La chanteuse Britney Spears qui a essayé de retoucher sa photo pour avoir une taille plus mince @celebface

Bien que ces photos peuvent avoir un résultat positif au niveau commercial ou pour attirer plus de personnes à les suivre dans les réseaux sociaux, ces retouches et changements ont un effet très négatif sur les jeunes. Il est impossible pour une jeune fille d’aspirer à avoir une apparence physique que n’existe pas. Ce qui est paradoxal est que beaucoup de ces célébrités savent qu’elles sont de modèles à suivre pour leurs fanatiques. De plus, une grande partie de ces célébrités encouragent les gens de s’aimer comme ils sont, mais ces célébrités ne s’aiment pas elles-mêmes. Cependant, comment une personne peut s’aimer soit même si ‘elle n’accepte son apparence physique?

Une lumière au bout du tunnel

Dans les commentaires de la page ‘celebface’, les abonnés commentent qu’après avoir vu les photos des vedettes sans les retouches, elles se sentent mieux dans leur peau. Ce sentiment vient du fait qu’en voyant les photos sans retouches les gens se rendent compte que les célébrités ne sont pas parfaites. Elles sont humaines, comme beaucoup d’entre nous, elles ont de l’acné, de la cellulite et ont tout simplement un corps qui est normal.

Une réflexion sur “Standards de beauté irréalistes: les mensonges des réseaux sociaux

  • 8 décembre 2019 à 09:55
    Permalink

    Au cours de mon parcours professionnel, j’ai eu la chance de me voir confier des mandats dans differents univers tels que le secteur bancaire, les medias, l’evenementiel sportif, et le secteur des OBNL que j’ai decouvert en arrivant a Montreal il y a 12 ans. J’ai profite de mon arrivee au Quebec pour suivre differentes formations : journalisme, photographie et design graphique. Aujourd’hui, avec un bagage de pres de 20 ans d’experiences, j’apprecie la diversite qu’offre le monde des communications : de la creation graphique, a la redaction en passant par l’animation des reseaux sociaux, la planification, les suivis budgetaires et la gestion d’equipe.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook
Twitter
LinkedIn