L’injustice du nouvel algorithme Instagram pour les communautés marginalisées

Depuis 2016, les compagnies et les influenceurs présents sur l’application Instagram constatent un changement au niveau de leurs statistiques. (1) En effet, le nouvel algorithme filtre et classe les publications selon divers critères. (2) Les créateurs de contenus doivent donc s’adapter à cette contrainte pour s’assurer de maintenir un bon engagement de la part de leurs abonnés. Cependant, l’injustice du nouvel algorithme Instagram est plus dommageable pour les communautés marginalisées.

Article écrit par Ève Labonté Berthiaume et Noémie Lamontagne

,,

L’algorithme Instagram : une forme de censure ? 

Il y a un peu plus d’un an, Pxssy Palace, un collectif d’art queer populaire, dénonçait le shadow ban subit sur leur compte Instagram. Le shadow ban implique de cacher des publications stratégiquement à certains utilisateurs, sans nécessairement supprimer ces dernières. De plus, cette stratégie empêche les utilisateurs de rechercher des hashtags interdits par les shadow ban. Ayant  plus de 30 000 abonnés, le compte Instagram remarquait d’importantes baisses dans leurs statistiques Instagram en raison de cette nouvelle stratégie. En ligne, plusieurs communautés marginalisées tentent de briser les tabous, de célébrer les différences et d’offrir un espace sécuritaire aux gens qui s’y identifient. Cet exemple de censure n’en est qu’un parmi tant d’autres. À cet égard, il s’agit d’un énorme recul quant à l’inclusivité parce qu’il donne le message que les personnes échappant aux normes ne méritent pas d’être vues et entendues.

.

La censure sur Instagram

Certes, pour ce qui est de la nudité, Instagram indique clairement que les photos de cicatrices de post-mastectomies et d’allaitement sont permises. À l’opposé, les photos, les vidéos et le contenu créé numériquement montrant des rapports sexuels et des organes génitaux ne le sont pas. Cependant, pour les femmes, les personnes grosses, trans et non-binaires, l’effet de l’algorithme est plus fortement ressenti. En effet, selon une recherche de Salty, les publications impliquant des personnes grosses sont plus souvent signalées pour « nudité excessive » et « sollicitation sexuelle ». En ce qui concerne les personnes queer et des femmes de couleur, elles le sont encore davantage. (3)

Extrait des conditions d’utilisation d’Instagram

“As a Black trans influencer, Jessica Zyrie said she doesn’t have the “privilege of being a single-issue activist.” What she’d like to see is “long-term opportunities and relationships with the Black community for stability.” She added, “The more we see diversity, the more diversity is normalized. Let us be unapologetic in our truth.” (5)

.

Compagnies black-owned et manque de diversité

Comme mentionné plus haut, les compagnies ont également dû s’adapter à l’algorithme Instagram. Toutefois, les compagnies black-owned ont d’autant pu de difficulté à composer avec le nouvel algorithme, puisque ce dernier censure tout ce qu’il considère trop « politique ». Cela a été le cas pour Brandon Blackwood, un designer d’accessoires, qui après un succès colossal d’un nouveau produit se voit bloquer l’accès à l’option vente sur son profil. La raison de cette restriction ? Les mots systemic racism suivant End sur le sac vendu. Ainsi, pour contourner le problème, Blackwood a censuré lui-même les deux mots à l’aide d’une barre noire sur la photo de son sac et a pu régler la situation. (4)

De plus, le manque de diversité contribue à faire que les communautés marginalisées ne sont toujours pas équitablement représentées. La journaliste sportive et modèle Arielle Chambers ajoute qu’il faut s’impliquer au-delà de l’internet : “Be active. HIRE MORE BLACK MODELS. You can’t stand for Black lives if you have no Black people you work with.” (5)

.

Tweet du directeur général d’Instagram, Adam Mosseri.

.

Instagram réagit aux critiques du nouvel algorithme

En réponse aux critiques des biais de l’algorithme d’Instagram, le directeur général de la compagnie, Adam Mosseri affirme qu’il se doit d’offrir un meilleur soutien à la communauté noire. Néanmoins, Mosseri reste plutôt vague quant à son approche. Cela dit, mise à part l’étude de l’algorithme et du filtrage de contenu, Instagram n’a pas donné de détails supplémentaires concernant les changements qu’il compte apporter. (6)

.

Exemple de sauvegarde d’une publication sur Instagram.

Heureusement, en tant qu’utilisateurs, nous pouvons faire une différence pour contrer l’algorithme biaisé d’Instagram. Il est possible d’augmenter l’engagement de nos créateurs de contenus favoris en sauvegardant les publications. De fait, les mentions j’aime ne sont pas aussi efficaces que le fait de sauvegarder nos publications préférées. Plus une publication est sauvegardée, plus l’algorithme d’Instagram a de chances de positionner cette dernière plus haut dans le fil d’actualité de chacun, ou même sur la page Instagram Explorer. (7) De plus, différents profils Instagram dédient leur page à la promotion de créateurs de contenus issues de communautés marginalisées, telle que BLACK MONTREAL CREATIVES. Enfin, il est important d’exprimer sa solidarité en cessant d’encourager des compagnies racistes, transphobes, homophobes, sexistes, etc. en donnant plutôt notre attention à celles qui sont réellement inclusives dans leurs approches. (8) 

.

.

Liens à consulter :

x

Racism In The Influencer Marketing Industry : https://www.instagram.com/p/CBLnGmJAldM/?hl=fr-ca&fbclid=IwAR3FPI_ABnyWn7sxKWVV4ul6bPdL-SyoAgwxSNCRjCFzv9kKn630-5_kIgE

Références pour la rédaction de l’article :

  1. Anonyme. (s.d.) Que faut-il savoir sur le changement d’algorithme d’Instagram? Tendances.Média. Récupéré de https://tendances.media/blog/que-faut-il-savoir-sur-le-changement-dalgorithme-dinstagram/
  2. Gué, Victoire. (2020, 10 août) Comment fonctionne l’algorithme Instagram? HubSpot. Récupéré de https://blog.hubspot.fr/marketing/algorithme-instagram#:~:text=L’algorithme%20Instagram%20filtre%20et,actualit%C3%A9%20des%20utilisateurs%20d’Instagram.&text=Comprendre%20le%20fonctionnement%20de%20l,audience%20et%20%C3%A0%20fort%20engagement.
  3. Joseph, Chanté. (2019, 8 novembre) Instagram’s Murky ‘Shadow Bans’ Just Serve To Censor Marginalized Communities. The Guardian. Récupéré de https://www.theguardian.com/commentisfree/2019/nov/08/instagram-shadow-bans-marginalised-communities-queer-plus-sized-bodies-sexually-suggestive?fbclid=IwAR3aqMEjqQWZ2EBPALNK6tcP6EpHhcO449rCmsidCmo8iCEFFenqP2Ldges
  4. Bryant, Kenzie. (2020, 7 octobre) How Small, Black-Owned Businesses Get Tangled in Instagram’s Ad-Approval Algorithm. Vanity Fair. Récupéré de https://www.vanityfair.com/style/2020/10/social-issues-and-instagrams-ad-approval-algorithm?fbclid=IwAR2bF_RDotkTTHFI7fm6lRtV74un82nfB_3UpDiuphX3pU8XrJsxN22feSU
  5. Di Donato, Jill. (2020, 15 juin) Black Influencers Speak Out About What Brands And Followers Can Do Better. Huffington Post. Récupéré de https://www.huffingtonpost.ca/entry/black-influencers-what-we-can-do-better_l_5ed650cdc5b63e9c88e4c82d
  6. Smith, Adam. (2020, 16 juin) Instagram Boss Says It Will Change Algorithm To Stop Mistreatment Of Black Users, Alongside Other Updates. Independent. Récupéré de https://www.independent.co.uk/life-style/gadgets-and-tech/news/instagram-black-lives-matter-racism-harassment-bias-algorithm-a9567946.html?fbclid=IwAR1_ET1nGWNDP_E5Eo4pRbcmJMroeBPmPye_LOl5tkXSRQ39mdH1FrmUArw
  7. Canning, Nikki. (2019, 21 août) Instagram Saves Are The Hot New Engagement Metric — Here’s Why. Later. Récupéré de https://later.com/blog/instagram-saves/
  8. La Manna, Venetia. (2020, 8 juin) Stop Supporting Racist Fashion Brands. Instagram. Récupéré de https://www.instagram.com/p/CBLnGmJAldM/?hl=fr-ca&fbclid=IwAR3FPI_ABnyWn7sxKWVV4ul6bPdL-SyoAgwxSNCRjCFzv9kKn630-5_kIgE

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

LinkedIn
Share